wissant.jpgDans les quartiers sensibles se concentrent des personnes qui cumulent des problèmes économiques, alimentaires et sans activités sportives… Ce sont elles qui ont le plus besoin des Parcours du Cœur, mais qui ne s’y rendront pas spontanément…

Les mairies de quartiers et les centres sociaux leur proposent de participer à un Parcours du Cœur Solidaire, développant un triple volet santé / alimentation / éducation physique.

Les personnes pouvant participer sont identifiées par le référent social/famille de la Mairie de quartier. Il est en connexion avec les CAF et CCAS. Et aussi les îlots de vie des quartiers, c’est une action très ciblée. Les personnes s’inscrivent à l’avance auprès du référent. A Dunkerque, la Maison de Promotion de la Santé coordonne depuis 6 ans l’organisation d’un Parcours du Cœur Solidaire. En 2015, il rassemblera près de 400 participants.

Ils sont pris en charge à leur Mairie de quartier vers midi, emmenée en bus vers un point de rendez-vous où un repas diététique leur est servi. Une balade dans la nature d’environ 1 h 30, les conduit ensuite à un Village Santé où ils peuvent participer à un dépistage des facteurs de risque cardiovasculaire (hypertension artérielle, diabète, cholestérol…) et bénéficier de conseils de prévention santé. Ils sont reconduits à leur Mairie de quartier en fin d’après-midi.

L’Union Régionale des Centres Sociaux associe sa semaine « Tout le Monde se bouge ! » aux Parcours du Cœur.

Les Parcours du Cœur contribuent à rompre l’isolement social. De récentes études ont montré que les personnes seules ou privées de relations sociales sont deux fois plus susceptibles que les autres de développer des pathologies graves, comme les maladies cardiovasculaires. 

Ils nous soutiennent

Facebook FFC Nord - Pas de Calais